19 mars 2016

Ataud Ed Johnson y Sepulturero Jones


Ataúd Ed Johnson (Ataúd = Coffin = Cercueil) et Sepulturero Jones (Sepulturero = Grave Digger = Fossoyeur) sont les noms des deux inspecteurs dans les traductions espagnoles des romans policiers de Himes.


Si l'on regarde les titres de ces romans, on remarque qu'ils sont traduits très fidèlement à partir des titres de la première édition américaine. Ils ne reprennent donc pas les facéties de la Série noire.




Titre original de Himes
Titre de la Série noire
Titre de l’édition américaine ultérieure
Titre de l'édition espagnole
The Five Cornered Square
La reine des pommes
1. For Love of Imabelle (1957). 2. A Rage in Harlem (1965)
Por amor a Imabelle
If Trouble Was Money
Il pleut des coups durs
The Real Cool Killers
La banda de los musulmanes
A Jealous Man Can’t Win
Couché dans le pain
The Crazy Kill
El loco asesinato
The Big Gold Dream
Tout pour plaire
The Big Gold Dream
El gran sueño de oro
Don’t Play With Death
Imbroglio négro
All Shot up
Todos muertos
Be Calm
Ne nous énervons pas
The Heat’s On
Empieza el calor
Back to Africa
Retour en Afrique
Cotton Comes to Harlem
Algodón en Harlem


On a vu dans l'article Cidade escaldante … que Himes, dans sa position d'auteur travaillant à la commande pour la Série noire (format imposé de 220 pages, par exemple) avait aussi accepté - ou devancé - la formulation de titres conformes à la ligne des romans de la collection : l'exemple de Be Calm, retitré ultérieurement The Heat's On, est le plus frappant. Entre le titre français et le titre de l'édition américaine ultérieure, on a affaire à deux types de jeux de mots et d'humour. La différence nous renseigne aussi sur la distance entre la langue de Himes et celle de sa traduction.

À la différence des titres de la Série noire, les titres des éditions espagnoles ne prennent pas le risque du jeu de mots : The Five-Cornered Square (Le carré à cinq angles, qui est aussi Le naïf a cinq angles - jeu de mots sur square) a donné en français un très bon La reine des pommes.

Traduire Himes n'est jamais facile. Pour le blog Mis détectives favoritos, "c'est un défi de traduire en espagnol la langue de Harlem. Certains conservent les surnoms originaux des inspecteurs, d'autres les traduisent. La traduction de Bruguera (Por amor a Imabelle, 1980) n'a pas très bien vieilli car elle a  utilisé l'argot de l'époque (et l'argot, qui évolue plus rapidement que la langue commune, vieillit toujours mal)."

Le blog Cuadernos de trabajo présente ainsi Himes : " Chester Himes est un écrivain nord-américain qui a été en son temps très connu et qui est aujourd'hui un peu passé de mode et peu présent dans les références journalistiques." On ne peut que souscrire à ce commentaire. 




Voir les blogs
El blogo de Juan Carlos
Cuadernos de trabajo
Mis detectives favoritos 


2 commentaires:

  1. Bonjour Sylvie,
    Merci beaucoup pour tous ces liens avec des lecteurs passionnées et passionnants de Himes en langue espagnole.
    Une chose m’étonne un peu, c’est que je n’ai pas trouvé trace dans tous ces commentaires de la préface que Montálban dit avoir écrite à Por amor a Imabella . C’est en effet ce qu’il mentionnait dans un article d’El País du 12 avril 1997 consacré à Chester Himes, qu’il qualifiait de « Balzac noir » (article traduit en français dans le n°122-automne 2015- de la revue 813 consacré à Himes).
    Pour me consoler de cette déception, je donne le lien avec la page de couverture, riche iconographie, de ce roman en espagnol, je pense qu’il s’agit d’une édition abrégée : http://www.salamatisse.es/wp-content/uploads/Por-amor-a-Imabelle.jpg?9d7bd4
    Il y a tout ce qu’il convient à l’intrigue : Imabelle lascivement assise sur la malle- cabine, non loin d’une bonne sœur qui pointe un revolver à la tempe de la belle.
    Bernard

    RépondreSupprimer
  2. Une correction par rapport à ce que j'écrivais dans mon commentaire précédent: le lien que je donne est celui de la page de couverture de la Reine des pommes, non pas en espagnol comme je l'ai indiqué par erreur, mais en anglais.
    Bernard

    RépondreSupprimer

Ecrivez ici votre commentaire.